29 avril 2021

Dépôt du rapport de la Commission Laurent

À la veille du dépôt du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, le Collectif petite enfance annonce son engagement à porter un regard sur l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations de la Commission – plus particulièrement celles abordant la prévention et les conditions favorisant la mise en place de communautés bienveillantes. Ce regard collectif aura lieu lors de la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits (GSTP) 2021, soit un peu plus de six mois après le dépôt du rapport. À cette occasion, seront invités différents acteurs du milieu de la petite enfance – local, régional et national – dont les élus, à prendre part à cet état d’avancement qui permettra une fois de plus de faire entendre publiquement l’importance de la prévention.

Rappelons que le Collectif, qui regroupe près de 20 organismes nationaux clés, possède une expertise diversifiée et complémentaire, à la fois scientifique, expérientielle et de soutien. Il plaide en faveur d’une mobilisation renforcée des ressources afin de protéger les enfants et de soutenir leurs familles et estime que plus que jamais, il faut valoriser la collaboration et la concertation nationale, régionale et locale, afin d’agir sur tous les fronts. Le Collectif se dit prêt à jouer le rôle de catalyseur de ce mouvement. Il en va du bien-être des tout-petits comme de l’avenir de notre société.

 « Les partenaires du Collectif petite enfance et tous les acteurs œuvrant en petite enfance sont déjà mobilisés depuis des années et souhaitent continuer à contribuer activement, à l’échelle de leurs communautés respectives, au bien-être des enfants. Tout comme nous, ils attendent avec fébrilité le dépôt du rapport pour connaître les recommandations les concernant. Plus que jamais, il faut travailler ensemble et activer tous les leviers dont nous disposons comme société en matière de prévention et mettre en place des conditions favorables aux tout-petits et à leur famille. La Grande semaine des tout-petits sera d’ailleurs le moment tout indiqué pour prendre le temps de poser un regard sur l’état d’avancement de la mise en œuvre des mesures recommandées et plus particulièrement, celles qui permettront de briser les silos pour mieux rejoindre les familles vulnérables, du début de la grossesse à l’âge de 5 ans. »

Elise Bonneville, directrice du Collectif petite enfance

À propos de la Grande semaine des tout-petits

Organisée par le Collectif petite enfance, la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits sera l’occasion de communiquer et de susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, de mettre en lumière des initiatives locales, régionales et nationales qui soutiennent la petite enfance et de mobiliser l’ensemble de la société. Du 15 au 21 novembre 2021, plusieurs activités et événements se dérouleront partout au Québec tout au long de la semaine. 

www.grandesemaine.com

À propos du Collectif petite enfance

Le Collectif petite enfance regroupe 19 organisations qui rallient des milliers de personnes œuvrant pour la petite enfance et qui partagent tous un objectif commun : faire de la petite enfance une priorité au Québec. Le Collectif se positionne comme porte-voix des tout-petits du Québec pour faciliter la mise en place de conditions de succès afin d’assurer leur développement, leur bien-être et leur avenir, du début de la grossesse jusqu’à l’âge de 5 ans.

Au Québec, les inégalités sociales ont des impacts tangibles et multiples sur la société et la petite enfance ne fait pas exception. Selon les dernières données disponibles, on estime qu’un peu plus d’un enfant sur quatre, parfois même un enfant sur trois, commence la maternelle avec des vulnérabilités dans au moins un domaine de son développement. Ces chiffres sont encore plus préoccupants dans certains contextes et confirment qu’il est urgent d’agir. Parce qu’ils sont les adultes de demain, il importe d’offrir à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie et des chances égales de s’épanouir, en considérant l’unicité de chacun et la diversité des réalités vécues.

Les 19 organismes membres nationaux du Collectif petite enfance : l’Association d’éducation Préscolaire du Québec, l’Association des bibliothèques publiques du Québec, l’Association des haltes-garderies communautaires du Québec, l’Association québécoise des centres de la petite enfance, la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador, le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance, l’Espace MUNI, la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille, la Fondation Lucie et André Chagnon (Naître et grandir / Observatoire des tout-petits) , la Fondation Marie-Vincent, la Fondation Olo, les Instances régionales de concertation en petite enfance, l’Ordre des optométristes du Québec, le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec, le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité , le Réseau communautaire de santé et de services sociaux (CHSSN), le Réseau des Centres de Ressources Périnatales du Québec, le Réseau pour un Québec Famille et le Réseau québécois pour la réussite éducative.