11 novembre 2021

Communiqué - Une 6e édition vouée à la prévention et à la bienveillance

La Grande semaine des tout-petits

Une 6e édition vouée à la prévention et à la bienveillance, en ligne directe avec les recommandations de la Commission Laurent

Montréal, le 11 novembre 2021 – La 6e édition de la Grande semaine des tout-petits se déroulera du 15 au 21 novembre sous les thèmes phares de la prévention et de la bienveillance, et offrira près de 300 activités, partout au Québec. Instigateur de la Grande semaine des tout-petits, le Collectif petite enfance se positionne comme porte-voix des tout-petits du Québec. À ce titre, il entend veiller de près à la mise en place des actions formulées par le Rapport de la Commission Laurent, plus précisément celles liées à la prévention. Car le Collectif sait que c’est une des voies à suivre pour protéger les tout-petits les plus vulnérables.

Bâtir une communauté bienveillante autour des tout-petits

Mobiliser les acteurs et actrices de tous les secteurs de la société autour de l’importance d’agir tôt fait partie de la mission du Collectif petite enfance depuis sa création. Agir tôt, dès la grossesse, permet de faire du dépistage précoce, de repérer les conditions socio-économiques qui impacteront le développement des tout-petits, et de mettre en place des actions pour soutenir les parents dans leur rôle de premier éducateur et première éducatrice. Mais il faut aussi agir ensemble pour parvenir à bâtir cette communauté bienveillante dont les tout-petits ont grandement besoin. La Grande semaine est un lieu de convergence où les partenaires, les alliés et les élus partagent leurs connaissances et leurs expériences de terrain pour tisser les bases de cette communauté.

« Plus que jamais, il faut travailler ensemble et activer tous les leviers dont nous disposons comme société en matière de prévention et mettre en place des conditions favorables aux tout-petits et à leur famille et plus particulièrement, celles qui permettront de briser les silos pour mieux rejoindre les familles vulnérables, du début de la grossesse à l’âge de 5 ans. La tenue de la Grande semaine des tout-petits permet de faire le point sur leur bien-être. Elle permet aussi de sensibiliser la société québécoise à l’importance des actions collectives en petite enfance. De plus, elle est l’occasion de souligner les bons coups des acteurs et actrices qui œuvrent en petite enfance et en périnatalité, mais aussi de mettre en lumière leur rôle crucial. Cette semaine contribue à rallier les énergies de chacune et chacun pour faire de la petite enfance une grande priorité. »

                                                                          Elise Bonneville, directrice du Collectif petite enfance

 

Près de 300 activités mobilisatrices autour de la petite enfance

La Grande semaine des tout-petits est l’occasion de dialoguer, mais aussi de sensibiliser et de mobiliser les décideurs et la population québécoise en faveur de la petite enfance. Des ateliers, des conférences et des activités sont organisés par les partenaires aux quatre coins du Québec. À cela se greffent des activités régionales et nationales, dont :

15 novembre :   Webinaire « Le bien-être des tout-petits du Québec : Où en sommes-nous?» Regards croisés sur des rapports phares. Discussion entre Camil Bouchard, docteur en psychologie et ex-président du rapport Un Québec fou de ses enfants (1991) et André Lebon, ex-vice-président de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse et co-auteur du rapport Instaurer une société bienveillante pour nos enfants et nos jeunes (2021).

16 novembre :   Mise à jour du Portrait de 2017 « Comment se portent les tout-petits québécois? », présenté par l’Observatoire des tout-petits

16 novembre :   Webinaire « Changer les règles du jeu : passer à l’action et offrir la ville aux tout-petits », présenté par Espace MUNI en collaboration avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal

16 novembre :   Lancement virtuel du livre « Mes droits et moi », par la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador

16 novembre :   Webinaire « Les pères et la Commission Laurent », présenté par le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

18 novembre :   Rapport de l’Université de Montréal, Attention! Enfants en mouvement AEM, présenté par le Plateau Lanaudois   Intersectoriel

18 novembre :   Webinaire sur le projet Alex d’éducation par la nature, présenté par l’Association québécoise des centres de la petite enfance

19 novembre :   Événement virtuel « Comment les parents d’expression anglaise vivent-ils les services au Québec? », présenté par le Réseau communautaire de santé et de services sociaux (CHSSN)

Des ambassadrices et ambassadeurs mobilisés pour la petite enfance

  • Martine Desjardins, directrice générale, Fédération professionnelle des journalistes du Québec
  • Gabrielle Fontaine, comédienne
  • Pierre Fortin, professeur émérite d’économie, UQAM
  • Catherine Haeck, professeure, Groupe de recherche sur le capital humain, département des sciences économiques, ESG UQAM
  • Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • André Lebon, consultant et ex-vice-président, Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse

À propos du Collectif petite enfance

Le Collectif petite enfance regroupe 24 partenaires et alliés experts qui rallient des milliers de personnes œuvrant pour la petite enfance et qui partagent tous un objectif commun : faire de la petite enfance une priorité au Québec. Le Collectif se positionne comme porte-voix des tout-petits du Québec pour faciliter la mise en place de conditions de succès afin d’assurer leur développement, leur bien-être et leur avenir, du début de la grossesse jusqu’à l’âge de 5 ans.

Au Québec, les inégalités sociales ont des impacts tangibles et multiples sur la société et la petite enfance ne fait pas exception. Selon les dernières données disponibles, on estime qu’un peu plus d’un enfant sur quatre, parfois même un enfant sur trois, commence la maternelle avec des vulnérabilités dans au moins un domaine de son développement. Ces chiffres sont encore plus préoccupants dans certains contextes et confirment qu’il est urgent d’agir. Parce qu’ils sont les adultes de demain, il importe d’offrir à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie et des chances égales de s’épanouir, en considérant l’unicité de chacun et la diversité des réalités vécues.

 

Facebook : @Collectifpetiteenfance

Twitter : @CollectifPE

LinkedIn : @Collectif petite enfance

#GrandeSemaine  #toutpetits  #PrioritéPetiteEnfance