11 novembre 2021

Lettre ouverte - La Grande semaine des tout-petits, une 6e édition consacrée à la prévention et à la bienveillance

La Grande semaine des tout-petits, une 6e édition consacrée à la prévention et à la bienveillance

Dans la foulée des recommandations du rapport de la Commission Laurent, déposé en mai 2021, la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits (GSTP) souhaite mettre en lumière l’importance majeure de la prévention et de la création de communautés bienveillantes pour protéger les tout-petits. Le Collectif petite enfance s’est d’ailleurs engagé à observer de près la mise en œuvre des actions formulées par le Rapport, notamment celles liées à la prévention.

Là réside la clé.

Donner une voix aux tout-petits

Rappelons que la GSTP vise à donner une voix aux quelque 534 000 tout-petits du Québec et à faire de la petite enfance une véritable priorité de société. En mettant en lumière leurs besoins, mais aussi l’importance de les soutenir dès le début de la grossesse et de leur offrir tous les outils pour se développer, cette semaine contribue à mobiliser tous les milieux autour de cette question.

L’économiste Pierre Fortin rappelle, à juste titre, que « la petite enfance est la phase la plus importante du développement humain, une vérité issue de l’unanimité remarquable de trois disciplines scientifiques : la neurologie, la psychologie et l’économie. »[1] Plus que jamais, il faut multiplier les mesures visant à améliorer les conditions de vie des tout-petits. « Agir en prévention », pour reprendre les mots du Rapport Laurent, permettra une véritable amélioration.

Qu’entend-on par prévention?

La prévention consiste à éliminer ou à réduire les facteurs de risque qui favorisent l’apparition d’un problème. De plus, elle renforce les capacités individuelles et collectives à faire face aux difficultés. Sur le plan de la maltraitance, elle met en place des conditions individuelles, familiales, communautaires, économiques et sociales favorables aux relations parent-enfant saines et harmonieuses. En somme, l’approche préventive constitue le filet social à partir duquel bâtir un environnement bienveillant pour les tout-petits devient possible.

Stratégies préventives à déployer

Renforcer le soutien économique aux familles constitue la première des grandes stratégies de prévention.  Mais il importe aussi de modifier les normes sociales afin de valoriser le soutien aux parents et de favoriser les pratiques parentales positives. Pour favoriser les meilleures conditions de vie des tout-petits et parce que la protection des enfants est d’abord une responsabilité collective, il faut aussi éviter le travail en silo.

En ce qui concerne la maltraitance, il faut réduire ses méfaits pour prévenir les risques éventuels. Il importe de veiller à ce que, de la naissance à l’entrée à la maternelle, le plus grand nombre d’enfants possible puissent grandir au sein d’une famille exempte de violence, d’abus ou de négligence. Dans ce contexte, la concertation devient cruciale.

Ensemble pour les tout-petits

La prévention doit être la pierre angulaire dans toutes les politiques publiques qui touchent la petite enfance. Et c’est en mobilisant les forces en présence, notamment les membres du Collectif petite enfance, leurs partenaires et leurs alliés tout comme les élus, que nous pourrons améliorer puis préserver le bien-être des tout-petits. C’est grâce au partage des connaissances et à l’union des expertises que la protection des enfants se fera. C’est dans l’effort collectif que nous pourrons bâtir cette communauté bienveillante dont ils ont tant besoin.

Ensemble, soutenons le développement des tout-petits du Québec.

Elise Bonneville

Directrice du Collectif petite enfance

****

Thomas Bastien

Directeur général, Association pour la santé publique du Québec

Geneviève Bélisle

Directrice générale, Association québécoise des centres de la petite enfance

Nathalie Bigras

Professeure titulaire et directrice scientifique de l’équipe Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance, Université du Québec à Montréal

Caroline Biron

Associée directrice, Woods s.e.n.c.r.l.

Camil Bouchard

Docteur en psychologie, professeur-chercheur, UQAM

Élise Boyer

Directrice générale, Fondation Olo

Monique Brodeur

Professeure, Université du Québec à Montréal

Yolande Brunelle

Chargée de cours, Didactique, Université du Québec à Montréal

Caroline Calvé

Olympienne planche à neige, responsable du programme ESIM, Centre du sport de Montréal

Jean-Marc Chouinard

Président, Fondation Lucie et André Chagnon (Naître et grandir / Observatoire des tout-petits)

Louise Deschatelets

Comédienne et chroniqueuse

Martine Desjardins

Directrice générale, Fédération professionnelle des journalistes du Québec

Gabrielle Fontaine

Comédienne

Pierre Fortin

Professeur émérite d’économie, UQAM

Stéphanie Gareau

Directrice générale, Fondation Marie-Vincent

Alex Gauthier

Directeur général, Fédération québécoise des organismes communautaires Famille

Éric Gingras

Président, Centrale des syndicats du Québec

Marie Grégoire

Présidente-directrice générale, Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Catherine Haeck

Professeure titulaire, Sciences économiques, Université du Québec à Montréal

Jean-Pierre Hotte

Consultant et co-auteur du Rapport Agir pour que chaque tout-petit développe son plein potentiel (2019)

Jennifer Johnson

Directrice exécutive, Réseau communautaire de santé et de services sociaux

Dr Gilles Julien

Président, Fondation Dr Julien

Carl Lacharité

Professeur titulaire, Université du Québec à Trois-Rivières

Eve Lagacé

Directrice générale, Association des bibliothèques publiques du Québec

Guillaume Landry

Directeur général, Bureau international des droits des enfants

Amélie Landry

Directrice générale, Réseau des centres de ressources périnatales du Québec

Pierre Lavoie

Cofondateur, athlète et conférencier, le Grand défi Pierre Lavoie

Michel Leblanc

Président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain

André Lebon

Ex-Vice-président de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse et consultant 

Annie Lemieux

Président, LSR GesDev

Francine Lessard

Directrice générale, Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance

Isabelle Lizée

Directrice générale, Espace MUNI

Karel Mayrand

Président-directeur général, Fondation du Grand Montréal

Audrey McKinnon

Directrice générale, Réseau québécois pour la réussite éducative

Émilie McKinnon-Côté

Administratrice bénévole, Association d’éducation préscolaire du Québec

Laura O’Laughlin

Vice-présidente, Groupe d’analyse

Julie Paquette

Directrice générale, Dispensaire diététique de Montréal

Éric Poulin

Président, Ordre des optométristes du Québec

Marie-Josée Richer

Cofondatrice-propriétaire, PRANA

Sylvie Rochette

Cofondatrice et directrice générale, Regroupement Partage

Emma Savard

Représentante de ‘’Les Instances Régionales de Concertation pour la petite enfance’’

Caroline Senneville

Présidente, CSN

Amélie Sigouin

Directrice générale, La Maison Bleue

Marjolaine Siouï

Directrice générale, Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador

Kim St-Pierre

Olympienne (gardienne de but), gestionnaire du développement des affaires, BOKS Canada

Sandrine Tarjon

Directrice générale, Association des haltes-garderies communautaires du Québec

Gisèle Tassé-Goodman

Présidente, Réseau FADOQ

Juan Torres

Professeur titulaire, urbaniste, École d’urbanisme et d’architecture de paysage, Université de Montréal

Stéphanie Trudeau

Vice-présidente exécutive – Québec, Énergir

Adina Ungureanu

Coordonnatrice de l’Observatoire Famille Immigration, Alliance des communautés culturelles pour l’égalité dans la santé et les services sociaux

Corinne Vachon Croteau

Directrice générale, Réseau pour un Québec Famille

Raymond Villeneuve

Directeur général, Regroupement pour la Valorisation de la Paternité

 

[1] Pierre Fortin, économiste, « Investissons tôt pour nos enfants », L’actualité, 4 août 2021.