Le Collectif petite enfance croit qu’il faut développer une habileté collective pour mettre de l’avant les préoccupations et les enjeux communs de tous les acteurs oeuvrant en petite enfance et en périnatalité. C’est à cette condition que les silos entre les réseaux qui travaillent auprès des tout-petits et de leur famille pourront être décloisonnés.

Le Collectif constate que :

  • Selon plusieurs rapports, notamment le plus récent de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ), la collaboration est une pierre angulaire de la prévention. La protection des enfants et la prévention font appel à la contribution de plusieurs partenaires. Les organismes communautaires, les milieux de garde éducatifs, l'école et les policiers, notamment, sont des partenaires incontournables. Pour bien répondre aux besoins des enfants et des familles, les services doivent être accessibles et les partenaires doivent collaborer étroitement entre eux.
  • Pour maximiser les partenariats entre les services sociaux et les autres secteurs, en réponse aux besoins psychosociaux des enfants et de leur famille, dans un contexte de pandémie, certains principes doivent respectés :
    • Cohérence et complémentarité des partenariats intersectoriels en services sociaux avec les services de santé publique et communautaires.
    • Arrimage des services sociaux avec les écoles, les services de garde éducatifs à l’enfance et les services de santé ainsi que mise en place de partenariats communautaires visant l’accessibilité et la disponibilité de services pour tous.
Problématique Agir ensemble - Collectif petite enfance