Les impacts de la pandémie sur l’isolement des familles sont tangibles et les préoccupations sont multiples.

Le Collectif petite enfance croit que miser sur des approches complémentaires visant à aller à la rencontre des familles, en ciblant plusieurs portes d’entrée, favorisera la diminution des silos et contribuera à briser l’isolement social vécu par certaines familles. Cette approche vise à construire des ponts en développant des liens de confiance entre les familles, surtout les plus isolées, plus difficiles à joindre, et les services pour éventuellement rendre ceux-ci plus accessibles pour ces familles. On favorise ainsi la concrétisation d’un continuum de services, réduisant par le fait même les silos.

Le Collectif observe que :

  • Les services de proximité offerts par les organismes communautaires jouent un rôle essentiel et unique qui a été davantage mis en lumière depuis la pandémie, malgré les multiples obstacles autant financiers que structurels, sans oublier l’augmentation du cumul des vulnérabilités, vécus par les familles.
  • Les services de proximité semblent se déployer sur les territoires de façon inégale et suivant de multiples objectifs, selon le réseau qui les coordonne (communautaire, santé et services sociaux, scolaire...), instaurant une disparité et créant des silos.
  • Le gouvernement en place a annoncé un rehaussement important dans son budget 2022-2023 pour l’action communautaire et les services de proximité — un soutien nécessaire afin que ces réseaux puissent jouer leur rôle essentiel de filet social autour des tout-petits.
Problématique Agir ensemble - Collectif petite enfance